Quatre associations de familles et d’enseignants s’unissent pour combattre la ségrégation scolaire

Posté le Mis à jour le

Quatre associations d’enseignants et de familles d’élèves de Belgique, de Catalogne, de France et du Québec se sont réunies le mercredi 26 février à Bruxelles pour partager de l’information et proposer de nouvelles stratégies pour lutter contre la ségrégation scolaire, c’est-à-dire la séparation des élèves dans des écoles différentes en fonction du revenu de leurs parents ou de leurs résultats scolaires.

Les quatre organisations, l’Appel pour une école démocratique (Belgique), le Col·lectiu d’Escoles contra la Segregació (Catalogne), le Collectif Apprendre Ensemble (France) et le Mouvement L’École ensemble (Québec) ont constaté que les effets de la séparation des élèves sont néfastes dans chacune de leur société.

« Le thème du Forum, Défaire la ségrégation scolaire, fait allusion à notre volonté de vaincre ce mal social. Nous avons échangé à propos de nos réalités et de nos stratégies respectives », a déclaré Nico Hirtt de Appel pour une école démocratique.

« Il y a des constantes dans chacune de nos sociétés. Le choix scolaire favorise la séparation des enfants en fonction de la classe sociale de leurs parents. Privé subventionné, réseau public parallèle, écoles à projets spéciaux : les moyens pour permettre aux familles économiquement et culturellement favorisées de ne pas scolariser leurs enfants avec ceux des familles défavorisées sont nombreux » a fait valoir Bernat Ferrer du Col·lectiu d’Escoles contra la Segregació.

« La ségrégation scolaire nuit aux résultats scolaires d’ensemble et menace la cohésion sociale. C’est vrai dans chacune de nos sociétés. Le phénomène a longtemps été dans l’angle mort des citoyens et des élus. À nous de nommer le problème et de proposer des solutions », a déclaré Catherine Defrance du Collectif Apprendre Ensemble.

« Ces échanges internationaux nourrissent notre action. Il y a une volonté commune d’organiser un second forum en 2021. D’autres associations pour l’équité en éducation y seraient invitées, mais également des élus et des chercheurs » a conclu Stéphane Vigneault du Mouvement L’école ensemble.

Les participants au Forum ont pu assister à une présentation de Delphine Dorsi de l’organisme Right To Education Initiative sur les Principes d’Abidjan. Ces Principes ont été adoptés en février 2019 par plus de 50 experts reconnus à travers le monde. Ils permettent d’établir les responsabilités des États quant au financement des écoles privées et l’accessibilité des écoles publiques.

Les participants à la réunion du 26 février 2020 à Bruxelles.
Les participants à la réunion du 26 février 2020 à Bruxelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *