Préconisations du CNESCO en matière de mixité à l’école

Posté le Mis à jour le

Suite à la conférence internationale des 4 et 5 juin où nous étions représentés, le CNESCO a publié ses préconisations à destination des acteurs du système éducatif.
Nous sommes ravis de constater que beaucoup de nos actions et objectifs y figurent, et espérons que les politiques et décideurs sauront s’en emparer rapidement. Nous continueront à agir en ce sens, de plus en plus nombreux!

Donc, les principaux axes sont:

  1. d’agir très rapidement sur les établissements les plus évités en y mettant les moyens pour les rendre attractifs.
  2. de développer des politiques impliquant l’ensemble des acteurs (parents, élèves, politiques, enseignants, établissements privés) pour créer plus de mixité sociale
  3. de diffuser des informations sur la mixité à l’école (statistiques, expérimentations, bonnes pratiques, etc.)

Parmi les préconisations détaillées, on trouve notamment:

  • une politique d’attractivité des établissements évités par une offre de formation, scolaire, parascolaire et périscolaire de qualité (devoirs surveillés, séjours linguistiques, équipements numériques, sportifs, par exemple) ,mais aussi par un encadrement pédagogique riche.
  • des cartes scolaires comportant plusieurs collèges dans des contextes urbains résidentiellement mixtes.
  • la construction de cartes scolaires autour de lignes de transports dans de grandes métropoles.
  • que tout projet de construction ou de restructuration d’école primaire et de collège, porté par les collectivités
    territoriales, intègre un «volet mixités sociales et scolaire» explicite.
  • que les élèves présents dans les établissements qui se mobilisent contre la ségrégation bénéficient
    d’un bonus « établissement de la nouvelle mixité» pour soutenir leur orientation vers le lycée ou le supérieur
  • une politique budgétaire incitative doit lier les ressources des établissements privés (dont les moyens d’enseignement) avec les politiques locales de mixité qu’ils développent, et la composition des population qu’ils accueillent.
  • l’élaboration de chartes d’engagements réciproques entre les établissements privés et publics, les autorités académiques, les collectivités territoriales, les représentants de parents, pour mettre en œuvre des politiques locales de mixité sociale.
  • la création de programmes entre les établissements, pour aider les jeunes à se saisir de la thématique des mixités à l’école, car ils sont sensibles aux questions d’égalité et de solidarité.
  • que les associations et collectifs de parents voulant la mixité soient soutenus et accompagnés
    (mise à disposition d’une «salle des parents» au sein de l’établissement, soutien par une logistique dédiée à
    la communication…)

Plus de détails et le rapport complet sur le site du CNESCO:

http://www.cnesco.fr/mixites-a-lecole-les-preconisations-du-cnesco/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *