Les réponses de Pierre-Yves Bournazel à notre questionnaire

Posté le Mis à jour le

LES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE DU COLLECTIF APPRENDRE ENSEMBLE
 DE PIERRE YVES BOURNAZEL, CANDIDAT LES REPUBLICAINS
AUX LÉGISLATIVES DANS LA 18ème CIRCONSCRIPTION

Selon vous, quelles mesures faut-il prendre pour lutter contre la forte ségrégation sociale qui existe dans les établissements scolaires du 18e arrondissement ?

Vous évoquez à juste titre la nécessité de faire vivre la diversité sociale dans nos quartiers. A long terme, il nous faut favoriser l’équilibre en matière d’urbanisme: logements, commerces, espaces verts et ludiques, équipements culturels et sportifs. Dans le secteur du logement, l’équilibre social est aussi une priorité: logement social, logement intermédiaire et accès à la propriété. Dès aujourd’hui il faut réfléchir à des règles communes qui permettent de choisir un périmètre approprié de mixité sociale en concertation avec les enseignants et les parents d’élèves. La mixité sociale ne se décrète pas elle se construit. Je souhaite la porter avec toutes les bonnes volontés au service d’un mieux vivre ensemble.

Quel regard portez-vous sur l’expérimentation des secteurs multi-collèges dans le 18è arrt ?

Dans le 18e un périmètre plus large serait plus adapté. La concertation est venue trop tard. Il faut donc revoir la méthode et le périmètre afin de faire une véritable mixité sociale assumée.

Dans les territoires où l’évitement crée une ségrégation inacceptable, l’État pourrait imposer aux parties concernées d’agir. Qu’en pensez-vous ?

 

Selon vous, l’enseignement privé devrait-il être soumis à des règles pour accueillir des élèves d’une plus grande diversité sociale et scolaire ? Si oui, comment ? Sinon, pourquoi ?

La diversité sociale c’est l’adhésion au pacte Républicain porteur d’égalité des chances et d’ascenseur social; et ce dans le public comme dans le privé. Il faut appliquer des règles communes.

Quelle priorité accorderez-vous à ces problématiques dans votre action au sein de l’Assemblée nationale ?

Mes propositions plus globales sur l’école sont :
. Mettre l’accent sur la maîtrise de la langue ;
. Concentrer les moyens sur les classes de maternelle, de CP et CE1 en augmentant le taux d’encadrement, en portant un effort massif sur les élèves en difficulté, en créant de petits groupes de 4-5 élèves ;
. Donner de nouvelles marges d’action aux équipes éducatives et adapter le rythme et l’offre aux besoins réellement constatés par les professeurs ;
. Développer les études dirigées après la classe.

Quelles actions envisagez-vous ?

Mon souhait est de siéger à la Commission Education/Culture de l’Assemblée nationale. Je proposerai de travailler avec les enseignants, les parents d’élèves et associations de nos quartiers afin de co-construire une politique utile pour tous nos enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *