Une petite fable sur la mixité

Posté le Mis à jour le

 

Il était une fois un village où il y avait un club de foot.

Quatre enfants du village qui adoraient regarder les matchs à la télévision, mais n’avaient jamais beaucoup joué, décidèrent un jour de s’inscrire au club.

Après le premier entraînement, l’entraineur composa l’équipe en laissant ces quatre enfants moins expérimentés sur le banc de touche. L’équipe gagna, ce qui sembla lui donner raison, et il ne changea pas ses choix les dimanches suivants. Les quatre enfants qui regardaient les matchs depuis le banc de touche jouaient donc moins que les autres, et le reste de l’équipe progressait au fur et à mesure des matchs.

L’envie de jouer des quatre enfants n’avait pas faibli, mais à l’entraînement, on les mettait de plus en plus souvent à part, afin que leur manque de technique ne gêne pas les activités des autres.

Leur niveau devenait beaucoup moins bon que celui de leurs camarades et ils n’avaient pas l’air heureux. Pourtant l’entraîneur, pour les réconforter, leur donnait des places pour assister aux matchs du club professionnel de la ville voisine en étant ramasseurs de ballons.

Un jour, lors de la fête annuelle du club, les quatre garçons refusèrent de poser sur la photo d’équipe. Ils annoncèrent qu’ils arrêtaient le foot et se mettaient à la belote pour être sûrs de jouer tous les quatre. Tout le monde s’interrogea et il se dit vite dans le village que ces enfants ingrats n’avaient malheureusement pas l’esprit d’équipe, et n’étaient faits ni pour le foot, ni pour la compétition.

Toute ressemblance de cette équipe avec l’école française, voire sa société n’est bien sûr pas fortuite, à chacun d’en tirer la morale qui lui plaira.

 

Par le Collectif Jouer Apprendre Ensemble

 

Happy End ?

Cependant, la semaine suivante, le village fut touché par une forte épidémie de grippe, et il manquait juste quatre joueurs le dimanche pour la finale. Le président du club appela alors les quatre enfants qui acceptèrent de réintégrer l’équipe dans ces circonstances difficiles et la victoire fut belle !

Il fut ensuite décidé qu’à partir de maintenant tous les enfants joueraient dans l’équipe. Le club ne cessa plus de recruter, tous les enfants voulurent s’inscrire. Les bons joueurs continuèrent à être pris dans la sélection départementale, car le peu qu’ils avaient perdu en temps de jeu était vite rattrapé, et ils avaient beaucoup gagné sur le plan collectif et tactique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *