Mixité scolaire, le combat des mères sort du quartier (Libération)

Posté le Mis à jour le

liberation

Montpellier. Elles réclamaient des «petits blonds» dans les écoles du Petit Bard : quatre mois après, leur lutte essaime dans le reste de la France. «Libération» est retourné auprès de ces femmes qui, malgré leur mobilisation, attendent toujours des résultats concrets.

Elles ont aussi profité de cette (…) escapade parisienne pour organiser au pied levé un «café républicain» avec d’autres collectifs de riverains, comme Apprendre ensemble, qui fait ses premiers pas dans le XVIIIe arrondissement à Paris. «On poursuit le même objectif : rendre concrète la mixité sociale», explique Jérôme Decuq, à l’origine de ce collectif. Il sourit. «Elles ont la pêche ces mères ! A côté de chez moi, j’ai les mêmes, à ceci près qu’elles n’ont pas l’accent du Sud.» Il est convaincu qu’il ne faut pas attendre que ça vienne d’en haut, du ministère. «Si, au niveau local, les gens se mobilisent collectivement, si ensemble on laisse les enfants dans l’établissement de secteur, ça va marcher. Ça marche !»

En savoir plus…

Liberté, égalité, mixité (Le Lab Afev)

Posté le Mis à jour le

Le think and do tank de l'innovation sociale et solidaire

“si nos enfants vont tous ensemble dans leur collège de quartier, les craintes liées à l’absence de mixité disparaîtront”

 

Liberté, égalité, mixité, deux initiatives à suivre:

Au nord-ouest de Montpellier, les mères voilées du quartier du Petit Bard, celles que les autorités n’attendaient pas, se battent pour que des « petits blonds » reviennent dans le collège du quartier, devenu « le collège des Marocains ». Elles ne veulent pas, mais pas du tout, de « l’entre-soi ethnique » évoqué plus haut : « le sentiment d’appartenance à la République ne peut pas se construire dans un ghetto », disent Sabia Habsaoui, Fatiha Ait Alla et les autres.

Dans le 18ème arrondissement de Paris, c’est pour faire l’autre bout du chemin que s’est créé le collectif « Apprendre ensemble ». Refusant de se résoudre à ce que les collèges publics de leur quartier soient fuis par les familles aisées (notamment vers le privé), des parents ont décidé d’« aller à l’encontre du discours anxiogène trop souvent répandu : ce n’est pas sacrifier nos enfants que de les scolariser dans les établissements de secteurs ». Et pour cela, ils ont une conviction simple : « si nos enfants vont tous ensemble dans leur collège de quartier, les craintes liées à l’absence de mixité disparaîtront ».

En savoir plus…

Premier bilan des actions du collectif

Posté le Mis à jour le

Après bientôt trois mois d’existence, le moment est venu de faire un premier bilan des actions du collectif apprendre ensemble.

LES ACTIONS RECENTES :

 

  • Le Collectif  a tenu sa première réunion le 13 juin à la Maison Bleue et compte déjà 21 adhérents à l’association et 50 abonnés à sa newsletter, venant de 17 établissements différents du 18ème. (compte rendu disponible ICI).

 

  • Afin d’inviter les gens à la réunion du 13 juin, nous sommes allés à la rencontre des parents d’élèves devant six écoles du Nord-Est du 18ème (désolé pour les autres, le manque de temps et de moyens humains…nous aurons plus de relais pour la suivante), ce qui nous a permis d’avoir de nombreux échanges très intéressants ainsi que des informations sur les situations locales.

 

  • Déplacement à Canal Plus pour le Grand Journal avec le collectif du Petit Bard de Montpellier qui a réussi à avoir une couverture nationale dans les médias pour défendre la mixité. Une journée qui nous a permis d’échanger avec elles sur nos objectifs et actions respectives. (plus de détails ICI)

 

  • Présentation du collectif à la Mairie du 18ème en présence de M. Darriulat (adjoint à l’Education) et Mme Luginbuhl (chargée de mission). Des pistes d’actions ont été évoquées ainsi que la nécessité de se revoir bientôt.

 

  • Participation à l’élaboration du Projet de Territoire (définition d’actions locales dans le cadre du contrat de ville pour la zone Porte Montmartre-Moskowa-Blémont-Amiraux-Simplon). Nous avons rencontré lors des réunions (15 avril et 20 juin) habitants et acteurs associatifs du quartier, ce qui a permis de constater que la mixité à l’école est un objectif primordial pour tous. Cet objectif de mixité a donc été mis au coeur du volet éducation du projet de territoire par les participants.

 

  • Nous avons également rencontré les principaux des collèges Berlioz et Utrillo pour leur présenter l’association, ils ont accueilli notre initiative avec beaucoup d’intérêt.

 

  • Participation à la conférence du CNESCO sur les mixités sociales à l’école. Prise de contact avec de nombreux acteurs de la mixité :associations, élus, responsables, sociologues… (Plus de détails ICI et ICI)

 

  • Par ailleurs, plusieurs associations locales et de parents d’élèves (y compris du 19ème) nous ont contactés, afin de s’associer à ce projet collectif qu’elles défendent également.

 

Ce que nous retirons de tout cela, c’est que l’immense majorité des parents, de tous milieux, souhaite plus de mixité dans les écoles, mais que beaucoup ne souhaitent pas faire le premier pas tous seuls. A nous de rendre ce projet possible, en nous fédérant et en agissant pour une scolarité plus sereine pour tous. Des actions simples sont très facilement réalisables, des textes officiels ne demandent qu’à être appliqués, c’est à nous parents de donner l’impulsion!

 

NOS PROCHAINES ACTIONS:

 

Dans l’immédiat, nous avons d’autres rencontres à venir (avec des groupes de parents, des associations, des élus), et nous travaillons à une brochure/plaquette d’information pour rallier d’autres parents dans différents lieux du 18ème.

Enfin, et surtout, nous préparons pour la rentrée :

  • des propositions d’actions concrètes à destination des pouvoirs publics (collectivités locales, rectorat, ministère), tant sur la sectorisation et l’affectation que sur la répartition des moyens et la communication.
  • l’organisation de réunions locales regroupant des parents de différentes écoles qui alimentent le même établissement (CP ou collège) dans le 18ème, avec invitation de parents et de membres des équipes du futur établissement.
  • Une médiatisation de notre action sur le plan local et national

 

Pour rappel : les objectifs de l’association

 

 

Compte Rendu de la réunion du 13 juin 2015 à la Maison Bleue

Posté le Mis à jour le

Une quarantaine de personnes s’est déplacée à la Maison Bleue , par un beau samedi de juin… Nous sommes ravis, pour une première, d’avoir réussi à mobiliser autant de personnes autour de la question de la mixité dans les établissements scolaires.

Les parents qui étaient présents ont leurs enfants scolarisés dans différents établissements du 18ème:

– jardin d’enfant Jean Varenne (5 rue Jean Varenne)
– jardin d’enfant Eugène Fournière (20 rue Eugène Fournière)
– maternelle Abadie (6, rue du Ruisseau)
– maternelle Duployé (27 rue Emile Duployé)
– maternelle et élémentaire Rouanet (1 et 7 rue Gustave Rouanet)
– maternelle et élémentaire Belliard (129 et 131 rue Belliard)
– maternelle et élémentaire Vauvenargues (50 et 52 rue Vauvenargues)
– maternelle et élémentaire Championnet (69 et 72 rue Championnet)
– maternelle et élémentaire Françoise Dorléac (2 place Françoise Dorléac)
– élémentaire Hermel (20 rue Hermel)
– Collège Utrillo (4 avenue de la porte de clignancourt)
– Collège Marie Curie ( 21 rue Boinod)

Du jardin d’enfants et de la maternelle au collège, 17 établissements représentés! C’est dire si la question mobilise…
L’ambiance était à la fois sérieuse et conviviale. Après une présentation du “Collectif Apprendre Ensemble” et un rappel de ses objectifs, la parole a bien circulé. Certains ont exprimé leurs craintes mais beaucoup étaient là pour réfléchir au changement à amorcer en faveur d’établissements plus mixtes, à l’image de l’arrondissement.
Il s’agissait aussi d’apporter des témoignages pouvant rassurer les familles hésitantes mais volontaires au changement.  Après s’être assuré de la bonne compréhension de notre démarche, les participants ont été invité à se constituer en réseau par établissements de rattachement afin d’être visible partout dans le 18ème.
L’assemblée s’est montrée motivée. Le nombre d’adhérents a bien augmenté et certains ont déjà commencé à présenter l’association lors de divers évènements (kermesses et conseils d’écoles).
Nous avons prévu une réunion de rentrée (courant septembre/octobre) pour parler d‘actions concrètes à mettre en place rapidement.

 N’hésitez pas à informer, à relayer! Plus nous serons nombreux, plus vite nous pourrons atteindre nos objectifs!

Le collectif vous souhaite un bel été et reste en contact avec vous via le site.

Nous vous remercions pour votre soutien et remercions également la Maison Bleue pour son accueil formidable!

Complément d’enquête sur la mixité à l’école

Posté le Mis à jour le

Jeudi 18 juin a été diffusé un reportage de “Complément d’Enquête” qui présente notamment le mouvement des parents du Petit Bard à Montpellier pour plus de mixité sociale dans les écoles.

Nous sommes en contact avec ces mères d’élèves depuis la conférence du CNESCO (où nous étions rencontrés à l’atelier “Comment rendre les parents acteurs de la mixité?”).

Depuis elles nous ont invités (Denis et Jérôme) à aller le 11 juin avec elles au Grand Journal à Canal+ qui les recevait, ce qui nous a permis de passer l’après-midi avec elles et d’échanger sur nos expériences et nos objectifs. Elles étaient une dizaine, très sympathiques, dynamiques, motivées, et surtout déterminées à changer les choses pour tous les enfants de la République.

Elles nous ont également permis d’entrer en contact avec d’autres associations de région parisienne qui s’associent à leur combat.

Pour voir le reportage (à partir de la 25ème minute):

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/complement-d-enquete/complement-d-enquete-du-jeudi-18-juin-2015_947293.html

Pour s’informer sur leurs actions (elles postent par ailleurs énormément de liens intéressants sur le sujet):

 http://soutienparentspetitbard.fr/

Préconisations du CNESCO en matière de mixité à l’école

Posté le Mis à jour le

Suite à la conférence internationale des 4 et 5 juin où nous étions représentés, le CNESCO a publié ses préconisations à destination des acteurs du système éducatif.
Nous sommes ravis de constater que beaucoup de nos actions et objectifs y figurent, et espérons que les politiques et décideurs sauront s’en emparer rapidement. Nous continueront à agir en ce sens, de plus en plus nombreux!

Donc, les principaux axes sont:

  1. d’agir très rapidement sur les établissements les plus évités en y mettant les moyens pour les rendre attractifs.
  2. de développer des politiques impliquant l’ensemble des acteurs (parents, élèves, politiques, enseignants, établissements privés) pour créer plus de mixité sociale
  3. de diffuser des informations sur la mixité à l’école (statistiques, expérimentations, bonnes pratiques, etc.)

Parmi les préconisations détaillées, on trouve notamment:

  • une politique d’attractivité des établissements évités par une offre de formation, scolaire, parascolaire et périscolaire de qualité (devoirs surveillés, séjours linguistiques, équipements numériques, sportifs, par exemple) ,mais aussi par un encadrement pédagogique riche.
  • des cartes scolaires comportant plusieurs collèges dans des contextes urbains résidentiellement mixtes.
  • la construction de cartes scolaires autour de lignes de transports dans de grandes métropoles.
  • que tout projet de construction ou de restructuration d’école primaire et de collège, porté par les collectivités
    territoriales, intègre un «volet mixités sociales et scolaire» explicite.
  • que les élèves présents dans les établissements qui se mobilisent contre la ségrégation bénéficient
    d’un bonus « établissement de la nouvelle mixité» pour soutenir leur orientation vers le lycée ou le supérieur
  • une politique budgétaire incitative doit lier les ressources des établissements privés (dont les moyens d’enseignement) avec les politiques locales de mixité qu’ils développent, et la composition des population qu’ils accueillent.
  • l’élaboration de chartes d’engagements réciproques entre les établissements privés et publics, les autorités académiques, les collectivités territoriales, les représentants de parents, pour mettre en œuvre des politiques locales de mixité sociale.
  • la création de programmes entre les établissements, pour aider les jeunes à se saisir de la thématique des mixités à l’école, car ils sont sensibles aux questions d’égalité et de solidarité.
  • que les associations et collectifs de parents voulant la mixité soient soutenus et accompagnés
    (mise à disposition d’une «salle des parents» au sein de l’établissement, soutien par une logistique dédiée à
    la communication…)

Plus de détails et le rapport complet sur le site du CNESCO:

http://www.cnesco.fr/mixites-a-lecole-les-preconisations-du-cnesco/

Participation à la conférence “Mixités sociales à l’école”

Posté le Mis à jour le

Les 4 et 5 juin, le CNESCO (Conseil National de L’Evaluation Scolaire, une instance indépendante qui conseille le gouvernement) organisait une conférence de comparaisons internationales pour faire l’état des lieux de la ségrégation scolaire et recenser les différentes possibilités d’action.

Nous y étions invités et avons pu présenter notre association lors de l’atelier “Comment rendre les parents acteurs de la mixité sociale à l’école?”. Notre initiative a beaucoup intéressé, et de nombreuses personnes ont pris contact avec nous.

Nous y avons également rencontré les mères d’élèves du Petit Bard à Montpellier, dont l’action a eu un fort écho médiatique et qui se battent sans relâche pour réclamer de la mixité dans leur collège de secteur.

Leur site:

http://soutienparentspetitbard.fr/

Le site du CNESCO où l’on peut trouver beaucoup de documents sur la mixité sociale dans le système éducatif:

http://www.cnesco.fr/cci_mixites/

 

REUNION D’INFORMATION Samedi 13 Juin 2015

Posté le Mis à jour le

« COLLECTIF APPRENDRE ENSEMBLE »

 

Réussir sa scolarité dans le 18ème de la maternelle au lycée en respectant son établissement de secteur,

c’est possible !

 

Vous hésitez ?

 

Venez en parler avec d’autres parents lors de la première réunion d’information organisée par le « COLLECTIF APPRENDRE ENSEMBLE »

 

SAMEDI 13 JUIN 2015 DE 10H A MIDI

La Maison Bleue Porte Montmartre

24 avenue de la porte Montmartre

75018 Paris

 

Le « COLLECTIF APPRENDRE ENSEMBLE » est né de l’expérience commune de plusieurs parents satisfaits de la scolarité de leurs enfants dans les écoles du quartier où se côtoient des élèves de tous milieux sociaux. Nous souhaitons que cette mixité dure tout au long de la scolarité de nos enfants car elle favorise la réussite de tous.

Il nous appartient de faire évoluer la situation de certains établissements où il y a peu de mixité sociale.

Le 18ème est un quartier mixte, pourquoi toutes les écoles et surtout tous les collèges ne le sont-ils pas ?

Soyons ambitieux pour nos enfants en leur donnant la chance d’apprendre ensemble !

Rendez-vous le 13 JUIN à 10H !

Venez nombreux !

Relayez, soutenez-nous, contactez-nous :

www.collectif-apprendre-ensemble.fr

contact@collectif-apprendre-ensemble.fr

A Montpellier, des parents se mobilisent pour réclamer de la mixité

Posté le Mis à jour le

Dans le quartier du Petit Bard, à Montpellier, à contre courant des images de repli communautariste relayées par certains, des mères d’origine maghrebine se mobilisent pour que tous les enfants quelque soit leur origine sociale ou culturelle puissent grandir ensemble à l’école:

http://www.lindependant.fr/2015/05/08/j-aimerais-bien-rencontrer-des-blancs-a-montpellier-au-petit-bard-on-veut-de-la-mixite,2027953.php

Atelier Education du projet de territoire le 15 avril 2015

Posté le Mis à jour le

Nous avons participé à l’atelier organisé par l’équipe de développement local au collège Utrillo le mercredi 15 avril.

L’objectif était de contribuer au projet de territoire de la zone Porte Montmartre-Poissonniers / Moskowa / Blémont / Amiraux-Simplon.

Cette zone profitera de la mobilisation des services publics et de moyens supplémentaires dans le cadre du contrat de ville (qui vient d’être voté pour 2015-2020).

Le projet de territoire, en cours d’élaboration avec les habitants et associations du quartier, sera voté par le conseil municipal en novembre et servira de feuille de route opérationnelle pour les projets à mener dans le cadre du contrat de ville.

Dans les différents groupes présents, parmi les sujets préoccupants et nécessitant une action, ont été évoqués au sujet des établissements du secteur: le manque de mixité sociale, l’évitement scolaire, les discours anxiogènes, la mauvaise réputation voire la “ghettoisation” de certains établissements.

Parmi les propositions d’amélioration figurant dans le compte-rendu de la réunion:

  • Fédérer les parents d’élèves et les habitants pour les rassurer et combattre l’image négative des établissements scolaires du quartier
  • Valoriser ce qui est fait dans les écoles du quartier
  • Agir sur les secteurs des collèges du 18ème (application du décret n°2014-800 du 15 juillet 2014 sur les secteurs de recrutement des collèges) En fait, ce décret permet de créer des secteurs à plusieurs collèges dans lesquels les élèves peuvent être répartis plus harmonieusement selon certains critères, sociaux notamment.
  • Renforcer l’implication de la Mairie auprès des collèges (remplacement des personnels d’entretien, lutte contre l’évitement scolaire)
  • La mairie doit élaborer une communication valorisante pour changer l’image négative des établissements scolaires
  • Favoriser l’implication des associations et des parents dans la vie des établissements scolaires
  • planifier la réhabilitation et la mise aux normes des écoles dégradées afin qu’elles soient accueillantes pour les élèves et les familles
  • Investir dans l’amélioration de l’environnement immédiat de chaque école (embellissement, sécurisation)
  • Concentrer les classes à horaire aménagé (danse, musique…) dans les écoles ayant mauvaise réputation
  • Favoriser les échanges et la communication entre les familles et les écoles
  • Changer le regard que l’on porte sur les enfants et pour cela renforcer les projets, les actions, dans et à l’extérieur de l’école et les valoriser

Les lignes semblent donc prêtes à bouger, il faut maintenant nous fédérer et être plus nombreux! Si nous montrons que les habitants du 18ème sont prêts à des changements, les politiques pourront alors engager les réformes nécessaires!


Une expérience réussie dans un arrondissement où la ségrégation scolaire est particulièrement forte ne manquerait pas d’être reprise ailleurs.